La fumée


Les monstres de la nuit crachent une fumée épaisse. Elle envahit peu à peu l’atmosphère. Il fait sombre. Il fait trouble. Et la rue se transforme en terrain de jeu pour les prédateurs. 

Il avance silencieusement sous une lune voilée. On ne le distingue pas, caché par un rideau blanc qui ne dévoile que sa silhouette menaçante. On le sent cependant, approcher lentement, comme on sent le danger.

On se tient immobile. Peut être ne nous as t il pas vu. Il s’arrête à quelques pas de nous. On ne peut que retenir notre respiration. Il risquerait d’entendre notre souffle dans le silence froid de l’hiver. 
Mais il ne semble pas percevoir notre peur et reprend son chemin comme si de rien n’était, comme si nos craintes étaient injustifiée fondée sur une fumée innocente qui a joué un tour à nos sens. 
N’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en grand!
Publicités

8 réflexions sur “La fumée

  1. Wouuuuuh…une belle série N&B pour nous faire frémir! On y croit au prédateur…ça me donne la chair de poule…brrrr. (J'aime particulièrement la seconde photo sans savoir expliquer pourquoi).(V.P.)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s