Cabourg sous la brume


Le temps à Cabourg n’a pas été toujours aussi clément que sur les premières photos que je vous ai montrées. 
Le soleil a vite disparu pour laisser la place à la brume. Le terme ne semble pas assez fort : le mot brouillard convient mieux. 
Il a envahi la ville sans crier gare. Son manteau épais était partout, impossible de lui échapper. Les formes s’estompaient. Seules quelques silhouettes semblaient subsister mais elles étaient si dures à discerner. Son aspect cotonneux était trompeur, impossible de s’y réfugier au risque de piqures gelées. Il s’était installé, avait pris ses aises. Il était impossible de le déloger. Il ne restait plus qu’à attendre froidement que sa patience s’étiole et qu’il accepte de nous rendre le soleil…
1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

Publicités

La vie en bleu !


 1.

Je m’excuse d’avoir abandonné ce blog pendant si longtemps. J’avais besoin de me ressourcer, de prendre l’air. 
Mais me revoici avec un certain nombre de nouvelles choses à vous montrer. Commençons par un petit peu de mer ! Elle est toujours aussi fascinante et séduisante. Elle n’attend que d’être photographiée! 
2.

 3.

 4.

A Cabourg elle s’est montrée douce et tendre, comme si elle caressait le sable du bout des doigts. 
 5.

6.

  7.

On rêve de l’effleurer.

 

8.
9.