Stockholm: petit pêle-mêle

C’est la dernière fois que je vous montre des photos de Stockholm, promis. Pour finir voici un petit pêle-mêle de photographies de la ville. Elles n’ont pas de liens entre elles mais elles vous dévoilent cette capitale.  Cette dernière est active, ancienne, nouvelle, colorée, froide, chaude. C’est une ville de contraste qui bouge, évolue, se transforme. 
Bonne visite ! 

Publicités

Gentils Coquelicots Mesdames ♫

Gentil coquelicot Mesdames
Gentil coquelicot nouveau
Gentil coquelicot Mesdames
Gentil coquelicot nouveau ♪♫♪♫…..
Le coquelicot est une fleur sauvage. Il est impossible de l’apprivoiser. Sa couleur irradie et hypnotise. Il est frêle et portant si fort. C’est ces sensations contradictoires que j’ai voulu capter et vous faire partager. 

C’est la première fois que je publie des fleurs sur ce blog. Mes premières photos quand je découvrais mon appareil était des fleurs. Mais aujourd’hui je crains toujours que cela fasse trop kitch ou simpliste. Mais je crois que c’est surtout un sujet extrêmement difficile : comment les rendre originales et restituer leur beauté sans tomber dans le pathos. Je ne dirais pas que ces photos échappent à ces écueils mais j’ai aimé les travailler et je n’ai pas résisté à l’envie de vous les montrer.

Stockholm, la Mer et les Bateaux

On ne peut évoquer Stockholm, sans parler de l’eau, de la mer. La ville est bordée par la Baltique. Elle est d’ailleurs construite sur plusieurs iles, 14 pour être exacte. N’est pas la « Venise du Nord » qui veut… 
Ce chassé-croisé entre la terre et mer offre de nombreux jeux photographiques. Ce sont des jeux colorés et chatoyants. 
En effet, il est temps que je ramène un peu de couleur sur ce blog. Voici donc quelques photos simples, décoratives mais chromées.


Et puis j’ajoute un petit contrejour pour me faire plaisir. 

La danse des touristes

On ne peut se rendre à Stockholm sans aller voir le Vasa. Il s’agit d’un grand vaisseau de guerre, un trois mats, construit au XVIIème siècle qui coula lorsqu’il fut mit à la mer en 1628. Il resta au fond de l’océan jusqu’en 1961 – année durant laquelle il fut sorti des eaux, entier et encore largement intact. Aujourd’hui, il est exposé dans un musée conçu pour être son écrin.
De nombreux visiteurs se pressent pour admirer ce navire-monument, ce morceau d’histoire qui intrigue et fait rêver. Ils lui tournent autour, le regardent, le photographient, se prennent à rêver de corsaires et pirates. C’est cette danse des touristes que je me suis amusée à figer. Seul un médaillon sur le mur rappelle le lieu. 

Les marches

Ils montent et ils descendent les marches pas à pas. Ils s’arrêtent, s’assoient et s’y reposent. Ils rêvent, ils les prennent d’assaut. 


Ces marches sont les témoins de la vie des hommes. Elles sont les spectateurs de leur courage et de leur désespoir, de leur envies et de leurs frustrations. 

Pour voir les photos en plus grand CLIQUEZ DESSUS !

Décoloration à la Bibliothèque

Me voici rentrée de vacances. La reprise est difficile. J’ai un certain nombre de photos à trier et traiter ….
En attendant, voici quelques photos prises à la bibliothèque nationale avant de partir. Je me suis amusée avec la fonction saturation de lightroom. J’aime assez le résultat. C’est assez différent de ce que je fais d’ordinaire.
Peut être est-ce le début d’une nouvelle série ??